Playarduino

Playarduino

Vous êtes ici : Playarduino / Blog

Une clé usb sécurisée au sein d'un NES Pad

Joven nous présente sur son blog une création assez originale, l'incrustation d'un clé USB au sein d'une manette NES (Nintendo Entertainment System). Particularité intéressante du projet, la clé n'est détectée par l'ordinateur uniquement après saisie du mythique Konami Code (Haut, Haut, Bas, Bas, Gauche, Droite, Gauche, Droite, B, A).




A l'origine de l'exploit bien entendu, un Arduino (mini pour l'occasion), communiquant avec la manette à l'aide de la librairie de Sebastian Tomczak. Pour les personnes intéressées, je vous conseil également la librairie NesPad compatible avec les manettes NES et SNES.

Interview de Tom Igoe, Arduino team

Voici une interview traduite de Tom Igoe, membre de la team Arduino réalisé par computerworld.
  • ComputerWorld : Qu'est ce qui a poussé au développement de l'Arduino ?
Tom Igoe: Il y avait une poignée d'écoles enseignant les micro-contrôleurs à des non-technologues en utilisant une méthode que nous avons appelé le calcul physique (physical computing). Nous avons tous besoin d'outils pour enseigner qui soit plus simple que les outils d'ingénierie existant sur le marché. Le Basic Stamp, et plus tard le BX-24 de NetMedia, étaient correct mais ne correspond pas réellement non plus aux outils que nous utilisions pour enseigner la programmation (Hypercard, Director, et ensuite Processing). Puis, à Ivrea en 2002, ont alors été créés Programa2003, Wiring, puis enfin Arduino.
  • L'équipe de développement d'Arduino était alors composée de Massimo Banzi, David Cuartielles, Gianluca Martino, David Mellis, Nicholas Zambetti - qui furent les pionniers - et vous-même. Quel rôle avez vous joué dans ce projet ?
Massimo à développé l'environnement Programa2003 pour micro-contrôleurs PIC, un outils simple de développement sous MacOs (la plupart des étudiants d'Ivrea étant des Mac users). L'outil a facilité l'enseignement de la programmation sur micro-contrôleurs. Cela, combiné avec l'IDE Processing (open source) a servi d'exemple à d'Hernando Barragán pour développer la platine Wiring ainsi que son environnement. Rapidement, Massimo (professeur à Ivrea), David Cuatielles (chercheur à Ivrea), et Gianluca Martino (ingénieur, recruté pour développer du matériel pour les projets des élèves) ont développé une plus petite, et moins coûteux platine, la platine Arduino. C'est avec Mellis et Zambetti (étudiants à Ivrea à l'époque), qu'ils ont amélioré la base du Wiring, et élaboré une platine et son IDE utilisable en dehors de l'université. Je les ai rejoint en 2005, contribuant aux bêta tests avec une autre école, ITP (ayant une population étudiante plus importante qu'Ivrea), et plus tard, en aidant à la rédaction de la documentation. J'ai également présenté l'équipe à certains distributeurs aux États-Unis afin que nous puissions créer un marché ici, ainsi qu'en Europe. Aujourd'hui, Gianluca et Massimo s'occupent de l'essentiel de la conception matériel, Mellis Dave coordonne ou écrit la plupart des logiciels, David Cuartielles travaille sur des logiciels ainsi que des tests sur Linux et gère le site Internet, et je travaille sur la documentation ainsi que des tests, à un degré moindre. Nous travaillons tous ensemble sur la direction du projet, les relations avec les fabricants et les nouveaux développements. Gianluca gère l'ensemble des distributeurs ainsi que son entreprise, Smart Projects, fabricant principal de la board. Zambetti a quitté l'équipe , mais reste un collaborateur occasionnel lorsque sa vie professionnelle le permet.
  • En étiez-vous à essayer de résoudre un problème en particulier ?
Nous voulions un outil pour enseigner l'informatique physique, particulièrement la programmation de micro-contrôleurs, aux artistes et designers, ceux à qui nous enseignons. Les aprioris de ceux qui viennent d'un milieu autre que les sciences informatiques ou en génie électrique sont très différentes, et nous voulions des outils qui correspondent à cette diversité.
  • D'où vient le nom Arduino?
Lire la suite...

Acquérir une Arduino

Maintenant que vous êtes convaincu, ne reste plus qu'à trouver où acheter. Pour les moins aventuriers ou bricoleur d'entre vous, je vous conseille une platine officielle assemblée de type duemilanove, diecemila ou mega. Ces trois types de platines ont été conçues pour accueillir des shields qui s'emboîtent parfaitement afin de multiplier les possibilités de votre Arduino. Comptez une vingtaine d'euros pour une duemilanove, n'hésitez pas non plus à faire un tour sur Ebay, c'est un l'endroit rêvé pour l'acquérir à prix mini, le prix variant généralement selon le choix du µ-contrôleur (ATMEL ATMEGA168 ou 328). Les plus courageux pourraient se laisser tenter par une seeeduino apportant quelques améliorations à son homologue officiel. Pour les plus bricoleurs cette fois ci, la méthode – la plus économique probablement – consiste concevoir vous-même votre Arduino. Plus élégant enfin, en achetant un kit à monter/souder soi-même. Je vous conseille une freeduino, la plupart des ces platines étant assez réussies (selon le fabricant). Kit complet disponible chez Nkcelectronics avec tutoriel détaillé sur le montage.

Concevoir son Arduino compatible

Concevoir son Arduino (soi-même, sans kit) n'est pas extrêmement compliqué en soit, vous trouverez les schémas sur le site officiel (rappelons-le, le projet étant open source, de l'hardware au software). Toutefois, voici quelques pièges à éviter. Le choix du micro-contrôleur en est un premier. Vous trouverez sans peine sur internet des µ-contrôleurs ATMEL ATMEGA168/328 à faible coût (1 ou 2 euros), toutefois ces derniers ne seront pas opérationnel pour l'IDE Arduino. En effet, il vous faudra y « flasher » un bootloader qui "écoutent" automatiquement à leur mise sous tension, la présence d'un nouveau programme à mettre en place. Pour flasher le bootloader, il vous faudra donc acquérir (en plus du micro-contrôleur) un AVR Programmer aux alentours de 50 euros. Je vous conseille donc vivement de prendre un ATMEGA préprogrammé à peine plus cher (4 euros) qui vous évitera l'achat d'un AVR programmer. La soudure quant à elle présente un autre piège. Il vous est en effet possible de souder directement le µ-contrôleur sur votre circuit. Mais cela implique deux inconvénients majeurs :
  • un risque lié à la surchauffe du µ-contrôleur.
  • la difficulté à le remplacer en cas de destruction liée à une mauvaise manipulation (dans le genre j'envoie 48volts entre 2 pins du circuit intégré, on ne sait jamais).
Pour palier à ces deux inconvénients, je vous préconise l'utilisation d'un socket.

Concours arduino organisé par instructables

Après Bricogeek, c'est au tour d'Instructables.com de sponsoriser un contest Arduino soumis en parti aux votes des internautes. En jeu :
  • un kit de développement de jeu sur matrice rgb 8*8
  • une platine arduino mega.

Les règles sont simples: pour participer vous devrez concevoir un projet impliquant l'IDE Arduino. Vous pouvez utiliser n'importe quel matériel additionnel ..ou pas. N'oubliez pas de fournir le code utilisé afin que d'autres puissent suivre vos traces. Faire quelque chose d'étonnant.
Nous envisageons d'y participer, rendez vous peu avant la date limite de soumission, le 15 novembre. Informations sur le concours

Ressources pour l'Arduino

Popularité croissante de notre chère et tendre platine oblige, de nombreuses ressources fleurissent sur la toile pour vous aidez à concevoir vos projets. Voici dans ce post une sélection de quelques tutoriels, livres, et références autour de l'Arduino et de son langage de prédilection, le C/C++. Même si cela ne respecte pas forcement l'ordre logique d'apprentissage de l'Arduino commençons par le playground officiel en charge de recenser d'innombrable libraires tierces pour différents type d'hardware. Véritable source d'inspiration pour vos projets, on y retrouve par exemple un ensemble de lib vous permettant d'exploiter un écran LCD (du 7 segments à l'écran couleur Nokia), ou encore de quoi mettre à profit la vieille souris PS2 qui traine au fond du tiroir, du stockage sur clé USB ou encore (moins accessible niveau budget) tout pour exploiter une puce GPS. Dans la même lignée, le recensement freeduino, vous donnera accès à de nombreux projets et librairies,

Support web

Pour vous dépatouiller avec le matériel, l'IDE et le langage (comment créer, compiler, envoyer un programme sur la platine) je vous conseille les excellents cours de Tod Kurt à télécharger en PDF. Une entrée en matière très pédagogique, et très détaillée. Ladyada, ingénieure chez Adafruit, propose elle aussi, de très bons tutoriels détaillés de l'installation de l'environnement jusqu'à la conception de votre premier chenillard à la LEDs genre K2000.

Support papier


Pour les amoureux du papier, un livre un peu légé, mais pas très cher (moins de 9 euros et livraison offerte) Getting Started Arduino chez Amazon. Vous y apprendrez entre autres les bases de l'environnement Arduino, de l'électricité et de l'électronique. Practical Arduino: Cool Projects for Open Source Hardware - 500 pages - vous offre, quant à lui, un référentiel approfondie sur la platine.

N'hésitez pas non plus a consulter cet article chez arkadian.eu qui passe en revue 6 ouvrages autour d'Arduino et Processing.

Documentation officielle

D'une manière générale, le site officielle reste une excellente source d'informations. Et son forum, relativement actif, possède une section francophone de quoi rassurer, un peu, les anglophobes.

PlayArduino.fr - L'actualité Arduino en Français

Bien que convaincu que ce genre de billet n'est jamais vraiment utile à la vie d'un blog, il semblerait qu'il en faille un. Profitons-en donc pour vous présenter les 2 blogueurs de PlayArduino.
  • Fabien Schwob, conquit par Mac OS, fondateur de Cocoa.fr, développeur web utilisant Django. Je me suis remis à l'électronique  après une quinzaine d'années loin des résistances et autres transistors. Passionné en plus par la photographie, je vais dans les semaines à venir m'intéresser à l'interfaçage entre une platine Arduino et un appareil photo (dans mon cas un Canon EOS 40D).
  • Michael Hurni, Apple-addict lui aussi, développeur web, passionné par l'électronique et plus particulièrement par l'interface hard/soft-ware, à 4 ans, il réussi à éteindre son ordinateur par e-mail (on plaisante, mais vous n'allez pourtant pas tarder à savoir comment faire). En admiration devant : la télécommande multi-fonctions de "Hé Arnold" (mais franchement.. j'en ai rêvé).
Le thème de ce blog est bien sur consacré au développement de projets autour de la platine électronique de prototypage Arduino (un billet arrive pour vous présenter l'engin). Nous vous y présenterons l'actualité d'Arduino (et platines compatibles), nos projets, les autres projets à travers le monde ainsi que, plus ponctuellement, des tutoriels, des tests de produits ou des librairies pondues par nos soins pour vous guider dans vos expérimentations.
Haut de page